Alimentation, agriculture et travail décent
L'OIT et la FAO travaillant ensemble
ACCUEIL
À PROPOS
NOUVELLES
DECENT EMPLOYMENT
GENDER-EQUITABLE RURAL EMPLOYMENT
TRAVAIL DES ENFANTS EN AGRICULTURE
YOUTH EMPLOYMENT
Écoles pratiques d’agriculture et d’apprentissage à la vie pour les jeunes
RURAL MIGRATION
COOPÉRATIVES ET ORGANIZATIONS DE PRODUCTEURS
STATISTIQUES DU TRAVAIL RURAL
SECTEURS AGRICOLE
AUTRES DOMAINES D'ACTION

Écoles pratiques d’agriculture et d’apprentissage à la vie pour les jeunes (JFFLS)

Plus de 1,2 milliard de jeunes vivent dans le monde aujourd’hui (UN, 2009). Cela veut dire qu’environ une personne sur six âgée de 15 à 24 ans, ou 17,6 pour cent de la population mondiale sont des «jeunes». Au plan global, 87 pour cent à peu près des jeunes vivent dans des économies en développement, le continent asiatique absorbant à lui seul 62 pour cent de la population jeune du monde (UN, 2009). Plus de la moitié de ces jeunes vivent dans les zones rurales des pays en développement. En Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, ce chiffre s’élève à 70 pour cent, plus de la moitié des jeunes ruraux tirant leurs moyens d’existence du secteur agricole (Bennell, 2007).

Les besoins des enfants et des jeunes sont souvent sous-représentés dans les politiques et les programmes de développement. C’est ainsi que les chapitres sur les secteurs rural et agricole des documents de la Stratégie de réduction de la pauvreté tiennent rarement compte des questions de parité, d’équité et d’emploi propres aux enfants et aux jeunes, et lorsqu’ils le font, ils tendent à cibler les jeunes des villes. Cette situation a déclenché une série de problèmes qui affectent le bien-être des enfants et des jeunes en zone rurale, notamment:

  1. Occasions et établissements inadéquats d’éducation de base, et d’enseignement et de  formation pour les enfants et les jeunes en zone rurale.
  2. Accès difficile ou précaire aux facteurs de production, notamment la terre, la propriété et les services financiers.
  3. Opportunités limitées d’emploi décent pour les jeunes dans les zones rurales, en particulier dans l’économie formelle, associées à un excès de dépendance vis-à-vis du travail des enfants en agriculture.
  4. Vulnérabilité particulière des enfants et des jeunes aux chocs, aux maladies (y compris le VIH) et aux événements climatiques extrêmes.
  5. Capacité limitée des jeunes à organiser, à se représenter et à comprendre et influencer les décisions et les politiques qui les touchent.

Les faibles revenus ou la production agricole familiale peuvent exposer les enfants et les jeunes vulnérables au risque d’insécurité alimentaire et d’exploitation. Des investissements majeurs sont nécessaires dans le secteur agricole pour les ménages ruraux afin d’accroître leurs revenus, leurs disponibilités alimentaires et les occasions d’emploi.

Pour ce faire, la Division de la parité, de l’équité et de l’emploi rural a mis au point l’approche axée sur les Écoles pratiques d’agriculture et d’apprentissage à la vie pour les jeunes (JFFLS) qui permet d’affronter ces besoins chez les enfants et les jeunes vulnérables.

L’objectif des JFFLS est d’autonomiser les jeunes vulnérables et de leur procurer des moyens d’existence et des compétences qui tiennent compte de la parité, nécessaires pour une sécurité alimentaire à long terme, tout en réduisant leur vulnérabilité au dénuement et aux stratégies d’adaptation risquées. L’un des principaux objectifs des JFFLS est de promouvoir des attitudes de respect pour la parité en permettant aux jeunes d’assumer les mêmes rôles et  les mêmes responsabilités, de les mettre en mesure de porter un jugement critique sur les relations et de comprendre les risques aussi bien que les ressources présents dans leur communauté. La force des JFFLS réside dans leurs méthodologie et programme d’apprentissage, qui unissent les compétences en matière d’agriculture, de vie et d’entreprise en une approche expérientielle et participative de l’apprentissage convenant parfaitement à des communautés rurales ayant de faibles niveaux d’alphabétisation..

L’approche des JFFLS a été adaptée pour affronter la crise des orphelins associée au VIH épidémique, aux situations d’urgence, à l’emploi des jeunes ruraux et à la prévention du travail des enfants

Contacts

Centre de liaison de la FAO: Carol Djeddah, ESWD (Carol.Djeddah@fao.org)

 

 

© C. Djeddah

Liens

À propos des JFFLS
Publications
Guide pour les animateurs des JFFLS
Boîte à outils des JFFLS
Les JFFLS dans la presse
Vidéos